Collectif national pour les droits des femmes

Communiqué du Collectif National pour les Droits des Femmes sur les mesures annoncées par le Premier Ministre (25/11/2019)

25 novembre 2019

Édouard Philippe, entouré de plusieurs membres du gouvernement, a présenté ce matin les décisions issues du #GrenelleViolencesConjugales. Peut-on dire, une fois de plus, que la montagne a accouché d’une toute petite souris ? En tous cas, les mesures obtenues sont le résultat du rapport de forces (...)

lire la suite

Autonomie emploi précarité

Les femmes valent mieux que ça : Appel national à un grève féministe le 8 mars

6 février 2019

Nous représentons 52% de la population française
Nous sommes caissières, enseignantes, agentes d’entretien, secrétaires, infirmières, aides à domiciles, assistantes maternelles, travailleuses sociales, administratives, sage-femmes, hôtesses, étudiantes... Nos métiers sont indispensables à la société. (...)

lire la suite

Citoyenneté - Vie publique

Les mères en jaune

2 janvier 2019

Le 10 Décembre dernier, lors de son allocution, Emmanuel Macron a évoqué la colère de « la mère de famille célibataire, veuve ou divorcée, qui ne vit même plus, qui n’a pas les moyens de faire garder les enfants et d’améliorer ses fins de mois et n’a plus d’espoir », ajoutant : « je les ai vues, ces femmes (...)

lire la suite

Citoyenneté - Vie publique

Beaucoup de femmes parmi les Gilets Jaunes : Communiqué de presse du Collectif National pour les Droits des Femmes

4 décembre 2018

« Pognon de dingue » pour les aides sociales, « je traverse la rue et je vous en trouve » (du travail), « les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien » : voilà la communication toute particulière d’Emmanuel Macron, Président de la République. La morgue, le mépris de classe, l’ironie mordante, (...)

lire la suite

Violences

Le Conseil d’État transmet la QPC prostitution au Conseil Constitutionnel, Communiqué de presse

12 novembre 2018

Le Conseil d’État a tranché. Il considère que la Question Prioritaire de Constitutionnalité qui vise à faire abroger l’article de la loi du 13 avril 2016 qui interdit l’achat d’un acte sexuel mérite d’être examinée par le Conseil constitutionnel. Les motifs invoqués sont là « liberté d’entreprendre » et la (...)

lire la suite

1 | 2 | 3

Nous suivre